#

Yannick Bazin, LEC: «Nous sommes tous impatients de nous retrouver et d'accueillir nos visiteurs!»

Yannick Bazin, LEC: «Nous sommes tous impatients de nous retrouver et d'accueillir nos visiteurs!»

Yannick Bazin, LEC: «Nous sommes tous impatients de nous retrouver et d'accueillir nos visiteurs!»

L'événement virtuel, au mois de juin, a-t-il répondu à vos attentes?

Avec près de 1'300 inscrits je suis très satisfait. Pour une première édition je m'étais fixé (un peu au hasard je dois avouer) une jauge à 1'000 personnes. Nous étions donc au-delà de nos prévisions.

Combien de visiteurs et d’exposants sont attendus à Palexpo les 21 et 22 septembre pour l'événement en présentiel? Est-ce que la tenue du LEC connecté a-t-elle modifié vos attentes?

Nous avons enregistré 153 sociétés qui viendront exposer sur le LEC de septembre, c'est une grande satisfaction en cette période si particulière. Au niveau des visiteurs, il est assez difficile de faire des prévisions (ou plutôt des effets d'annonces!). Je ne pense pas que le LEC Virtuel puisse avoir de réelles conséquences sur le visitorat physique car un événement virtuel ne remplacera pas (à mon sens) un événement physique, ce fameux côté humain qui en fait sa raison d'être. De plus, nous serons l'un des premiers salons professionnels sur Genève en 2021. Il est dès lors très difficile de pouvoir se projeter sur l'affluence et de comparer avec d'autres. Nous n'avons pas vraiment de recul. Une chose est certaine: nous sommes tous impatients de nous retrouver et d'accueillir nos visiteurs!

Avez-vous prévu de retransmettre les conférences en live ou d’en proposer en replay après l’événement?

Non, le LEC se déroulera en 100% présentiel, c'est notre objectif principal: remettre la rencontre physique, les échanges au cœur de l'événement. L'attente est grande, je n'en doute pas! J'avoue avoir quand même songé à le faire, mais le LEC c'est plus de 100 prises de parole dans 12 salles en parallèle. Tant au niveau budget qu'au niveau logistique, il était plus que compliqué, comme vous pouvez l'imaginer, de mettre en place un tel dispositif, à moins de faire payer l'accès au live ou au replay plusieurs centaines de francs. J'avais ainsi de gros doutes sur le succès d'une telle opération...

La pandémie a-t-elle changé la configuration et le programme de l'événement?

Yannick Bazin, LEC: «Nous sommes tous impatients de nous retrouver et d'accueillir nos visiteurs!»

Nous avons effectué quelques changements, à l’image du guide de visite et du programme des prises de paroles, qui deviennent 100% digitaux. En outre, grâce à un partenariat avec la société deeplink.ai, un tchatbot pourra répondre à bon nombre de questions que les visiteurs peuvent se poser. C'est bien sûr le certificat Covid/pass sanitaire qui va marquer un réel changement, puisqu'il faudra le présenter à l'entrée. Ce pass nous permet de n'avoir aucune contrainte à l'intérieur de la halle, de sorte que la configuration reste assez proche des éditions précédentes. Sans prendre aucune position, je le considère comme un gage de sécurité, une sorte de passeport pour se retrouver dans de bonnes conditions. Nous avons souhaité aller plus loin et avons procédé à d'autres aménagements pour le bien être de tous: les salles ont été repensées (espacement, ouverture sur la zone d'exposition), nous avons mis en place un sens de circulation en entrée/sortie. En coordination avec Palexpo, nous avons aussi renforcé les mesures d'hygiène: des distributeurs de gels seront à disposition sur le salon. Tous les visiteurs seront scannés en entrée et en sortie et, bien sûr, nous allons encourager tous les participants à bien respecter les mesures barrières (distanciation, port du masque recommandé, etc.)

En quoi consiste la nocturne organisée pour fêter les 10 ans du salon?

La nocturne proposera une grande conférence à 18h00, puis les visiteurs pourront poursuivre la soirée sur le salon et participer à des apéros cocktails sur les stands des exposants. Nous souhaitons prolonger le networking et les échanges au-delà des horaires classiques d'un salon, le tout dans une ambiance festive et décontractée. C'est aussi l'occasion pour ceux ne pouvant se libérer en journée de venir passer un moment sur le LEC. Je n'en dis pas plus à ce stade, mais il y aura de la musique, de l'ambiance, unebelle conférence... le mieux est de venir voir par vous même!

Quels sont les autres temps forts du programme?

Comme chaque année, le programme sera riche avec plus de 100 prises de paroles. Les temps forts seront bien sûr les grandes tables rondes, sur lesquelles je suis en train de travailler: de grandes sociétés suisses et des groupes internationaux viendront témoigner et partager leurs expériences. Nous reconduisons l'ERP contest, lancé en 2019 et qui avait été un grand succès. Le système de rendez-vous d'affaires est également proposé: visiteurs et exposants pourront planifier des rencontres privatives directement sur les stands.

Qu’avez-vous déjà prévu pour l'année prochaine? Pensez-vous organiser à nouveau un événement virtuel, même en cas de retour à la normale?

Excellente question! En toute franchise, je vais déjà me concentrer sur notre édition de septembre, car c'est au final elle qui va conditionner 2022. Comme d'habitude, je consulterai l'ensemble des exposants, en abordant bien sûr l'édition virtuelle. Ce sont finalement eux qui décideront.

Partager: