#

Basket-ball : Sara Roumy, taillée pour aller très haut

Basket-ball : Sara Roumy, taillée pour aller très haut

Basket-ball : Sara Roumy, taillée pour aller très haut

Au revoir le Bois de Vincennes et l’INSEP où elle a avancé ses pions pour tendre vers le haut niveau pendant trois saisons, et (re) bonjour le Basket Landes, où elle déposera ses bagages cet été.

Sara Roumy (1m81, 17 ans) est de retour "chez elle", là où elle jouait avec les cadettes France avant de faire le grand saut à l’INSEP. Bien avant, il y a eu la formation au club laloubérien, là où tous au club se souviennent d’une joueuse au talent indéniable et à la personnalité très attachante qui passait une grande partie de son temps dans le gymnase municipal, dont les parents, anciens basketteurs habitaient d’ailleurs à quelques encablures : "Dès que je l’ai eu en poussine à l’âge de 8 ans, j’ai tout de suite vu chez elle un potentiel énorme.

Dès qu’elle enfilait sa tenue, elle n’était plus la fille introvertie et discrète mais elle était très sérieuse et très appliquée. Elle était très en avance sur les autres", se remémore Sonia Courrèges, sa première coach au club de Laloubère.

De tous les entraîneurs qu’elle a eu, tous unanimement louent son intelligence de jeu, une maturité et un QI basket au-dessus de la moyenne pour celle qui fêtera ses 18 ans le 7 septembre prochain.

En club avec Céline Dumerc

Basket-ball : Sara Roumy, taillée pour aller très haut

De plus, elle semble clairement avoir franchi un palier cette saison en réalisant une moyenne de 10,6 points, 3 rebonds et 1,2 passes en 26 minutes avec le Centre Fédéral en LF2 : "Je suis contente de mes performances, surtout que l’année dernière avec ma blessure et la Covid-19, je n’avais pas fait beaucoup de matchs", assure-t-elle.

Si ses performances ont suscité un vif intérêt auprès de nombreuses écuries, c’est finalement à Basket Landes qu’elle signera son premier contrat professionnel : "C’est un retour aux sources d’une part, un club que je connais bien et d’autre part me dire que je vais pouvoir jouer avec Céline Dumerc – passée par Laloubère – est une chance unique".

Toujours la même

Championne d’Europe U18 avec l’équipe de France, quatrième du dernier Euro en 2019, Sara Roumy n’oublie pas pour autant les études – elle passe le Bac en juin prochain avant de prétendre à une licence en LEA – et ses racines : "Dès qu’elle peut, elle vient nous faire un coucou, elle n’a pas changé avec les années, elle a gardé cette simplicité qu’on aime tant", assure avec fierté le président du club de Laloubère, Michel Agon.

Dès lors, les 108 kilomètres qui séparent Laloubère à Mont-de-Marsan seront une belle occasion pour le club de l’UAL basket de revoir Sara Roumy dans une équipe aux grandes ambitions hexagonales et européennes.

Partager: