#

Ouganda : la fin de l’interdiction d’exportation de maïs vers le Kenya tarde à se concrétiser

Ouganda : la fin de l’interdiction d’exportation de maïs vers le Kenya tarde à se concrétiser

Ouganda : la fin de l’interdiction d’exportation de maïs vers le Kenya tarde à se concrétiser

(Agence Ecofin) - En Ouganda, la colère des exportateurs de maïs envers le gouvernement kenyan n’est pas près de retomber. Si la première économie d’Afrique de l’Est a levé en théorie, les restrictions affectant les expéditions de la céréale, l’industrie estime qu’il n’en est rien sur le terrain.

En Ouganda, l’industrie du maïs doute de la sincérité de la récente manœuvre de relance par les autorités kenyanes du commerce de maïs entre les deux pays. Ayant banni le 5 mars dernier, les importations de maïs provenant des pays voisins en raison de taux élevés en aflatoxine, le gouvernement a rétropédalé le 11 mars, en autorisant à nouveau les exportateurs à envoyer leurs cargaisons vers le pays.

Cependant, d’après de nombreux acteurs ougandais, cette décision tarde encore à se concrétiser dans la pratique, rapporte The Independent. Alors qu’officiellement, les frontières sont rouvertes, l’Association nationale des exportateurs de maïs estime que seulement une poignée d’acteurs peuvent expédier leur céréale vers le pays.

Pour Julius Kalonde, numéro un du groupement, l’annonce de la fin de l’interdiction par l’exécutif kenyan visait ainsi prioritairement à apaiser les tensions diplomatiques plutôt qu’à véritablement soutenir les échanges de maïs entre les deux partenaires.

Ouganda : la fin de l’interdiction d’exportation de maïs vers le Kenya tarde à se concrétiser

Et si pour des raisons de santé publique, tous les exportateurs doivent désormais fournir des certificats de conformité aux normes sur l’aflatoxine, M. Kalonde estime que cette mesure est un moyen détourné pour limiter l’accès des produits agricoles ougandais au marché kenyan.

Pour l’Ouganda, une restriction de l’accès au marché céréalier kenyan, le plus important de l’Afrique de l’Est représente un manque à gagner considérable dans la mesure où il absorbe plus de 90 % de ses exportations.

Entre janvier 2020 et janvier 2021, le pays a expédié environ 330 000 tonnes de maïs vers le Kenya. Pour rappel, l’Ouganda produit en moyenne 2,8 millions de tonnes de maïs par an. Les autres débouchés d’exportation sont la RDC et le Soudan du Sud.

Espoir Olodo

Lire aussi :

11/03/2021 - Kenya : le gouvernement annule l’interdiction d’importation de maïs depuis la Tanzanie et l’Ouganda

07/03/2021 - Le Kenya suspend ses importations de maïs en provenance de la Tanzanie et de l’Ouganda

Partager: