#
Et si on réhabilitait l’anarchisme ?

Et si on réhabilitait l’anarchisme ?

Débats & Reportages

Article réservé aux abonnés8 minutesà lire

Juliette Cerf

Publié le

Partager

Des crypto-monnaies aux ZAD, l’anarchisme n’a pas dit son dernier mot. Une doctrine mal aimée, à laquelle on a pu reprocher sa naïveté aussi bien que sa violence, mais qu’il serait temps de reconsidérer, défend la philosophe Catherine Malabou dans une somme qui vient de paraître. Entretien.

Aux yeux de Catherine Malabou, qui fut proche du philosophe Jacques Derrida, l’être est toujours plastique. Enclin à la métamorphose. Elle a même fait de ce concept de « plasticité » le cœur de son œuvre. Professeure à l’université de Kingston à Londres et à celle de Californie à Irvine, elle est l’une des rares philosophes à s’être intéressée aux neurosciences et au fonctionnement du cerveau. Après la plasticité cérébrale, Malabou, autrice dès 2009 de Changer de différence. Le féminin et la question philosophique (éd. Galilée), s’est emparée en 2020 de la plasticité d’un autre organe, destiné à la seule jouissance : le clitoris ! « Le clitoris est un anarchiste, affirme-t-elle. Il résiste à la domination, à la pénétration, à la reproduction. » Son court essai, Le Plaisir effacé. Clitoris et pensée (éd. Rivages), fut écrit durant un été, alors qu’elle bûchait sur une somme exigeante, qui vient de paraître, Au voleur ! Anarchisme et philosophie (éd. PUF). Elle y invite son lecteur à entreprendre un nouveau voyage, politique, au sein de la plasticité anarchiste… Liberté, égalité, horizontalité.

Cet article est réservé aux abonnés

1€ le premier mois

Et si on réhabilitait l’anarchisme ?

Compris dans l’abonnement :

Déjà abonné ?Je me connecte

Découvrir toutes nos offres

Juliette Cerf

Partager

ContribuerPostez votre avis

Le module de commentaires est susceptible d'entraîner un dépôt de cookies de la part de notre partenaire. Compte-tenu du refus de dépôt de cookies que vous avez exprimé et afin de respecter votre choix, nous avons bloqué la contribution.

Pour continuer à contribuer vous pouvez donner votre accord en cliquant sur le bouton ci-dessous.

Paramétrer les cookies
Partager: