#
2021 vue par Kroll

2021 vue par Kroll

Après une année 2020 tristement historique, où un minuscule virus a précipité le monde dans la sidération, 2021 restera, pour Pierre Kroll, l’année d’une nouvelle routine : celle de la vie au temps de la crise sanitaire. Dans ce supplément spécial sur l’année écoulée, le caricaturiste du Soir commente les événements qui ont marqué l’actualité… et qui lui ont inspiré ces trente-deux dessins.

Article réservé aux abonnésJournaliste au service Culture
Par Nicolas Crousse
Temps de lecture: 2 min

Bientôt vingt ans que Pierre Kroll est le caricaturiste attitré du Soir. A l’époque, l’homme observait un monde fragile, tremblant sur les ruines des attentats du World Trade Center. Une époque désormais lointaine, depuis qu’un minuscule virus s’est immiscé dans nos vies et a, dès mars 2020, imposé ses lois à la planète.

2021 vue par Kroll

Après une année 2020 au cours de laquelle le monde est entré dans une forme de sidération, année qui passa comme une succession d’urgences sans fin, Kroll constate de dessin en dessin qu’en 2021, une certaine routine s’est installée. « L’épidémie est devenue la météo », résume-t-il en bon punchliner. « L’an passé, on évoquait les morts, les maladies. Aujourd’hui, on parle surtout chiffres. Au-dessus de 800 personnes en soins intensifs, on sait qu’on va nous emmerder. En dessous, on se dit que ça va mieux. »

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite Déjà abonné ?Je me connecte
Partager: